1

(1 réponses, dans Forum du transport aerien)

Titres de transport marchandises (aérien, maritime, routier et ferroviaire) http://www.logistiqueconseil.org/Articl … nsport.htm

http://www.logistiqueconseil.org/Articl … reuses.htm 

Marchandises acceptées sous certaines conditions :

1 -  Les matières explosives, inflammables, dangereuses, vénéneuses et infectes :

Pour autant que le transport par chemin de fer n’est pas interdit par les lois et règlements en vigueur, ces matières ne sont admises au transport par fer qu’avec les mesures de précaution prescrites par la réglementation interne à Camrail.

Le client a l’obligation d’informer le transporteur des risques de ces matières pour les personnes, le contenant et l’environnement, et de se conformer à toutes les règles légales et réglementaires relatives à la sécurisation du transport de telles matières.


2 - Appareils et véhicules à moteur, matériel transporté sur ses propres roues :

Camrail conserve toute liberté de refuser le transport de matériel lorsque ce transport lui paraît constituer un danger pour la sécurité des circulations. La faisabilité de ces transports et les mesures à prendre se feront au cas par cas.

Le client a l’obligation d’informer le transporteur des risques de ces matériels pour les personnes, le contenant et l’environnement, et de se conformer à toutes les règles légales et réglementaires relatives à la sécurisation du transport de tels matériels


3 - Animaux vivants :

        3. 1-  Les animaux sont chargés et déchargés par les expéditeurs et destinataires à leurs frais, risques et périls.
        3. 2-  Les expéditeurs sont tenus de faire parvenir leurs demandes de wagons au moins deux jours à l’avance au chef de gare expéditrice. Yaoundé reste la destination unique.
        3. 3-  La mise à disposition du wagon au chargement a lieu pour autant que le client ait payé les frais de transport y afférents.
        3. 4-  Sous réserve des dispositions de l’article 12 ci-dessus relatives à la charge maximale des wagons, les expéditeurs peuvent introduire dans le wagon autant de bêtes qu’ils jugent utile,  dans la limite de :

          a-  Gros bétail : -  25 têtes par wagon de 20 tonnes
                                   -  35 têtes par wagon de 40 tonnes.
          b-  Petit bétail : 180 têtes par wagon.

        3. 5-  Chaque expédition doit être accompagnée par au moins un convoyeur chargé de donner aux animaux vivants, la nourriture et les soins en cours de transport.
        3. 6-  Les convoyeurs prennent place dans les wagons à bestiaux et doivent être munis d’un billet de voyageurs de deuxième classe pour le gros bétail et de première classe pour petit bétail.
        3. 7-  Les opérations de chargement doivent être terminées au plus tard deux heures avant l’heure de départ du train.
        3. 8-  Le transport d’animaux ne doit être accepté qu’aux gares et pour les gares pourvues de quais à bestiaux.


4-         Denrées périssables :

        4. 1-  On entend par denrées périssables :
-  les vivres de consommation locale à l’exception des noix de cola
-  les plantes et rejets divers.
        4. 2- Camrail ne fournit que les tombereaux bestiaux pour leur chargement.
        4. 3-  Le chargement doit être étalé sur toute la surface du wagon sans dépasser les trois quarts de la hauteur dudit wagon.


5-         Masses indivisibles et objets de dimensions exceptionnelles :

Le transport exceptionnel porte soit sur des marchandises dangereuses par nature, soit sur celles qui excèdent les gabarits de chargement, soit sur celles qui nécessitent l’usage d’un wagon spécialisé. Masse indivisible s’entend de tout objet ou colis pesant isolément plus de 12 tonnes.

Camrail conserve toute liberté de refuser ces transports s’il ne dispose pas du matériel approprié ou si ces transports lui paraissent une cause de danger pour la sécurité des circulations ou une cause d’avarie pour les objets à transporter.

En cas d’acceptation, Camrail reste maître des délais de transport.

L’acceptation du transport des marchandises et du matériel prévu aux paragraphes 1 et 2 ci-dessus n’implique aucune modification de règles de responsabilité, la charge de tous les risques pour les marchandises et le matériel eux-mêmes et vis-à-vis des tiers restant au client.

Tout manquement à l’obligation d’information prévue à l’alinéa 2 du point B ci-dessus, expose le client aux sanctions tant légales (poursuites judiciaires) que celles prévues par Camrail (révision de la taxation).

Bonjour,
vous êtes bien dans le bon forum.

dans l'entrepôt, il y a:
- les rayons (étagères);
- les marchandises stockées;
- les outils et engins de manutention;
- tout autre dispositif permettant la préparation des commandes.

Lien utile : http://www.logistiqueconseil.org/Articl … agasin.htm

Cdlt.

cela s'appelle du groupage ?

: on peut dire OUI, car vous regroupez vos expéditions. le "cross docking" est un terme technique qui explique mieux ce procédé. voir : http://www.logistiqueconseil.org/Articl … ocking.htm

pensez vous que le coût d'une telle opération serait plus économique que de se faire livrer par chaque fournisseur à part ?

: on ne pense pas. il faut faire le calcul réel des coûts logistiques. Faire des demandes de cotation et comparer les offres.

des noms de transporteurs éventuellement à me transmettre et qui travaillent donc entre la France et l'Allemagne ?

: J'aimerais bien, mais pas d'infos sur le sujet. Voir les annuaires des transporteurs ou dans les sites de bourse de fret.

Cdlt.

Bonjour,

Ci dessous des liens utiles.
- Apport des Règles de Rotterdam : http://www.logistiqueconseil.org/Articl … apport.htm
- La Haye-Visby, Hambourg & Rotterdam: http://www.logistiqueconseil.org/Articl … terdam.htm

Bonjour,

Les deux approches mentionnées dans votre demande sont bonnes, mais uniquement lorsque vous souhaitez partager la gestion avec votre partenaire. Le système d’information prend alors une place prépondérante.

Vous pouvez aussi choisir de faire la gestion informatique et les approvisionnements des stocks à partir de votre logiciel uniquement. Tout le suivi se fera chez vous (commandes + mouvements des stocks). En tant que donneur d’ordre, vous enverrez au partenaire des ordres de prélèvement qu’il aura juste la charge d’exécuter. Ceci n’empêche pas que ce dernier utilise de son coté un logiciel séparé pour la gestion de son entrepôt.
Un inventaire cyclique permettra de vérifier l’exactitude des stocks.
Cdlt.

7

(2 réponses, dans Forum de la logistique : gestion des flux)

Bonjour,

Cela peut être interprété de différentes manières. Pour ma part, il ne s'agit pas d'un stock de sécurité. Ces commandes sont destinées à couvrir des consommations futures normales. Pour mieux comprendre la notion de stock de sécurité, lire cet article : http://www.logistiqueconseil.org/Articl … curite.htm

Bonjour,
Tout dépend du lieu de livraison indiqué dans le contrat de vente. Dans la pratique, même si l’industriel se charge du transport, cette prestation est généralement soustraite. Vous aurez donc le fournisseur qui agit comme mandataire pour le compte de son client (puisque la prestation est refacturée) ; et le fournisseur donneur d’ordre par rapport au transporteur.